Informations

 

Marc CRÉPON

Membre des Archives Husserl

Chercheur CNRS

 

Champs de recherche

Nietzsche. Rosenzweig. Langues et communautés dans les philosophies française et allemande (XVIIIe-XXe siècles). Philosophie politique et morale contemporaine (Foucault, Derrida, Levinas, Lyotard, Ricœur).

 

Publications 2012-2017 

  • M. Crépon, Élections, de la démophobie, Paris, éd. Hermann, 2012, 123p,.
  • M. Crépon, Le consentement meurtrier, Paris, éd. du Cerf, 2012, 274 p,.
  • M. Crépon, « “Y nadie de aqui sabe quien soy“. La voz de los emigrantes : Hannah Arendt, Winfried Georg Sebald, Geroges Perec », dans Revista Pléyade, n°9, juin 2012, Santiago du Chili, p. 36-64.
  • M. Crépon, « L’avvenire (o la confisca) della democrazia », dans Luoghi dell’indecibile : Jacques Derrida (Francesco Garritano et Emilio Sergio, éds), Soveria Manelli, éditions Rubbettino, 2012, p. 59-76.
  • M. Crépon, « The inheritance of languages, Rosenzweig, Scholem, Derrida », dans Tra Torah e Sophia, orizzonti e frontiere della filosofia ebraica, (Orietta Ombrosi éd.), Genève-Milan, Marietti éd, 2012, p. 270-285.
  • M. Crépon, M. de Launay (éd.), Les configurations du nihilisme, Paris, éditions Vrin, 2012, 232 p.
  • M. Crépon, The thought of death and the memory of war, University of Minnesota press, 2013, 166 p.
  • M. Crépon, « Kafka et Benjamin » dans Europe, Walter Benjamin, avril 2013, 105-113.
  • M. Crépon, « Kafka y Derrida : el origen de la ley », dans Ana Paula Penchaszadeh, Emmanuel Biset : Derrida politico, Buenos Aires, 2013, ediciones Colihue, p. 89-101.
  • M. Crépon, « L’héritage des Lumières », dans Chantiers politiques, politique et religion, n°11, printemps 2013, p. 158-167.
  • M. Crépon, « Politiques de Kafka », dans Umberto Arcuri et Andreas Pfersmann : L’interprétation politique des œuvres littéraires, Paris, éditions Kimé, 2013, p. 41-53.
  • M. Crépon, « The memory of the wars », dans The new centennial review, Peace and war, vol. 13, number 1, spring 2013, p. 1-18.
  • M. Crépon, « Traversées de la violence », dans Studia Phaenomenologica, vol XIII, on the proper use of phénomenology Paul Ricœur centenary, Bucarest, 2013, Editions Humanitas, p. 283-296.
  • M. Crépon, La vocation de l’écriture, la littérature et la philosophie à l’épreuve de la violence, Paris, Odile Jacob, 2014, 280 p.
  • M. Crépon, « Ethique et politique, enjeux et limites d’une ligne de partage », dans Philippe Büttgen, Michèle Gendraux-Massaloux, Xavier North, Les pluriels de Barbara Cassin, ou le partage des équivoques, Lormont, Le bord de l’eau, 2014, p. 105-117.
  • M. Crépon, « Kafka e Derrida : l’origine della lege », dans Gianfranco Dalmasso, Carmine di Martino e Caterina Resta, L’a-venire di Derrida, Milano, Mimesis Edizioni, 2014, p. 49-64.
  • M. Crépon, « L’épreuve de la haine », dans Tidschrift voor Filosofie, 76ste jaargang, n°4, 2014, p. 739-760, e-ISSN : 2031-8952.
  • M. Crépon, « Le discrédit de l’Europe », dans Emanuele Antonelli, L’economia in deconstruzione, dieci anni dopo Jacques Derrida, revue Tropos, anno VII, numero 2, 2014, p. 11-23.
  • M. Crépon, « Le temps de la peine de mort, une lecture des Réflexions sur la guillotine », dans Eve Morisi, Camus et l’éthique, Paris, Classiques Garnier, 2014, p. 178-194.
  • M. Crépon, « Politiques de Kafka », dans Umberto Arcuri et Andreas Pfersmann, L’interprétation politique des œuvres littéraires, Paris, éditions Kimé, 2014, p. 41-52.
  • M. Crépon, « Répondre de la violence, éléments pour une éthicosmopolitique », dans Matgorzata Kowalska, Morales et politiques post-modernes, Frankfurt am Main, Peter Lang , 2014, p. 157-173.
  • D. Cohen-Levinas, M. Crépon, « Avant-propos », in Levinas-Derrida : lire ensemble, sous la direction de Danielle Cohen-Levinas et Marc Crépon, Paris, ed. Hermann, coll. « Rue de la Sorbonne », 2015, pp. 4-7.
  • D. Cohen-Levinas, M. Crépon (dir.), Levinas-Derrida : lire ensemble, Paris, éd. Hermann, Collection « Rue de la Sorbonne », Paris, 2015, 175 pages.
  • F. Worms, M. Crépon, La philosophie face à la violence, Paris, édition des Équateurs, 2015.
  • M. Crépon, La gauche, c’est quand ?, Paris, éditions des Équateurs, 2015.
  • M. Crépon, « The Invention of the Idiom : the Event of the Untranslatable », dans Michael Syrotinski, Translation and the Untranslatable, Edinburgh, Edinburgh University Press, 2015, p. 189-203.
  • M. Crépon, « Europe’s Credit », dans Michael Naas, A decade after Derrida, The Oxford Literary Review, volume 36, number 2, 2015, p. 196-200.
  • M. Crépon, « Préface », dans Romain Rolland, Péguy, Paris, La découverte, 2015, p. 7-20.
  • M. Crépon, L’épreuve de la haine, essai sur le refus de la violence, Odile Jacob, 2016.
  • M. Crépon, « Préface », dans Romain Rolland, Gandhi, Paris, éditions des Équateurs, 2016.
  • M. Crépon, J.-L. Halperin (éd.), La peine de mort, vers l’abolition absolue, Paris, PENS, 2016.