Informations

 

Sylvaine GOURDAIN

Membre associé des Archives Husserl

Chercheur post-doctoral à l’Institut de Philosophie transcendentale et de Phénoménologie de l’Université de Wuppertal (Allemagne)

Contact

Curriculum vitæ 

 

Champs de recherche

Phénoménologie allemande—(post)phénoménologie française—herméneutique—idéalisme allemand (en particulier Schelling)—esthétique—(théories del’image et pensée du cinéma)—éthique—philosophie clinique / psychatrie

 

Publications 2012-2020 (extrait)

Livres

  • Traces, fantômes, miroirs de l’inapparent. L’ethos en images à partir de Merleau-Ponty, Maldiney, Levinas, Derrida et Heidegger, en cours de rédaction.
  • Sortir du transcendantal. Heidegger et sa lecture de Schelling, Bruxelles, Ousia, 2018 (321p.).
  • L’Ethos de l’im-possible. Dans le sillage de Heidegger et Schelling, Paris, Hermann (Le Bel aujourd’hui), 2017 (388 p.)

Direction d’ouvrages collectifs :

  • (Avec A. Schnell, N. Garrera et G. Ferrer Ortega) Phenomenology and Realism, Würzburg, Königshausen & Neumann (Orbis Phaenomenologicus Studien), à paraître (2020).
  • (Avec L. Van Eynde)Transformations de l’image. Les images et l’ethos de l’existence, Milan, Mimésis (L’Œil et l’esprit), à paraître (2020), environ 450 p.
  • (AvecD. D’Angelo, T. Keiling et N. Mirković)Frei sein, frei handeln–Freiheit zwischen theoretischer und praktischer Philosophie, Karl Alber, Freiburg, 2013 (297 p.)(« Être libre, agir librement –la liberté entre philosophie théorique et pratique »)

Articles

Dans des revues ou livres à comité de lecture

  • « Die Wirklichkeit zwischen Spuren, Spiegelnund Bildern. Für ein Ethos des Unscheinbaren und Unsichtbaren », in Faktum. Faktizität. Wirklichkeit. Phänomenologische Perspektiven, éd. par I. Römer, G. Stenger, S. Seitz, Hamburg, Felix Meiner, à paraître(« La réalité entre traces, miroirs et images. Pour un ethos de l’inapparent et de l’invisible »).
  • « Du transcendantal ontologico-herméneutique au fondement métaphysico-ontique : la déstabilisation du transcendantal et l’ouverture à l’ethos(1928-1930) », Études Heideggeriennes, à paraître (2020).
  • « Die Welt im Bild.Eine Untersuchung zum Verhältnis von Kunst und Wirklichkeitim Ausgang von Merleau-Ponty und Maldiney », Phänomenologische Forschungen, à paraître (2020/1)(« Le monde en image. Une étude sur le rapport entre art et réalité à partir de Merleau-Ponty et Maldiney »).
  • « De la performativité de l’image dans une phénoménologie non intentionnelle », ALTER. Revue de phénoménologie, à paraître (2020).
  • « Ground, Abyss, and Primordial Ground. Heidegger in the wake of Schelling. », in Paths in Heidegger’s later thought, éd. par G. Figal, D. D’Angelo, T. Keiling, G. Yang, Bloomington, Indiana University Press, 2020, p. 262-279.
  • « Le phénomène comme autre : le “rien” dans la phénoménologie heideggerienne de l’inapparent », Revue philosophique de Louvain, 115 (3), 2017, p. 481-502.
  • « Le sens et la pensée entre sociologie de la connaissance et herméneutique : Karl Mannheim et Martin Heidegger », Phantasia, vol. 6 : « Utopie et idéologie. Autour de Karl Mannheim », 2017, p.60-75.
  • « Das Ethos des Denkens, ein Ethos der Muße. Überlegungen im Anschluss an Heidegger und Schelling », in Anthropologie der Theorie, éd. parT. Jürgasch, T. Keiling, Tübingen, Mohr Siebeck, 2017, p. 275-293(« L’ethos de la pensée, un ethos du loisir. Réflexions à la suite de Heidegger et Schelling »).
  • « Wege und Irrwege der Ekstase : Die verschiedenen Formen des Außer-sich-Seins in Schellings mittlerer Philosophie », Schelling-Studien, vol.2, 2014, p. 40-62(« Chemins et errances de l’ekstase : les différentes formes de l’être-hors-de-soi dans la philosophie médiane de Schelling »).
  • « Au-delà de la nécessité et de la contingence : La liberté absolue dans la philosophie tardive de Schelling, “liberté d’être et de ne pas être” », Les ÉtudesPhilosophiques, n°4/2014, p. 573-588.
  • « Meillassouxs “Prinzip der Faktualität”, zwischen dem späten Heidegger und dem späten Schelling », New Realism and Phenomenology, Special Issue ofMETA. Research in Hermeneutics, Phenomenology, and Practical Philosophy, éd. parD. D’Angelo, N. 10Mirković, 2014, p. 143-171(« Le “principe de factualité” de Meillassoux entre le dernier Heidegger et le dernier Schelling »)
  • « Heidegger, Schelling et la métaphysique : l’ontologie entre crise et tournant », Le texte et l’idée : Identités en crise : discours, langages, représentations. Espaces germanophone et nordique du XVIe siècle à nos jours, éd. par A. Arnaud, F. Harry, A. Mareuge, B. Terrisse, Nancy, CEGIL, 2013, p. 13-25.
  • « Heidegger et le “dieu à venir” : s’il y a être, pourquoi dieu ? », Später Heidegger,Klēsis –Revue philosophique, n°15, 2010, p. 89-103.

Articles dans des actes de conférences à comité de lecture

  • « À l’image du monde. Merleau-Ponty, Maldiney et la peinture. », in Actes du colloque « Penser le monde et l’habiter. Les phénoménologies à l’épreuve. Enjeux éthiques, socio-économiques, politiques et esthétiques », éd. parJ. Leclerc, P. Lorelle, Louvain, Presses universitaires de Louvain (Empreintes philosophiques), à paraître (2020).
  • « Krisis und Kritik als “Grund-riss”der Philosophie : Schellings Spätphilosophie mit einem Ausblick auf Heidegger », in Crisis and Critique in Schelling’s Philosophy, éd. par M. Garcia, à paraître (2020)(« Crise et critique comme esquisse fondamentalede la philosophie : la philosophie tardive de Schelling en lien avec la pensée de Heidegger »).
  • « Dire l’in-dicible, nommer l’in-nommable : l’im-possible parole de l’“estre” », in Martin Heidegger : Lyrik und Sprache, éd. par N.Mirković, Frankfurt am Main, Vittorio Klostermann, à paraître (2020)
  • « Das Unvordenkliche denken –Das un-mögliche Ethos des Denkens bei Heidegger und Schelling », in Mensch sein : Fundament, Imperativ oder Floskel ?, Beiträge zum 10. Internationalen Kongress der Österreichischen Gesellschaft für Philosophie in Innsbruck, éd. par A. Oberprantacher, A. Siegetsleitner, Innsbruck, Innsbruck University Press, 2017, p.371-380(« Penser l’imprépensable –l’ethos im-possible de la pensée chez Heidegger et Schelling »).
  • « Que nous enseigne la tradition ? Heidegger et l’héritage de la tradition philosophique », in Héritage, transmission, enseignement dans l’espace germanique, dir. par D. Bousch, T. Robin, E. Rothmund, S. Toscer-Angot, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2014, p.165-176.

Chapitres d’ouvrages

  • « Die Vulnerabilität als Dynamik und Risiko für das menschliche Leben : Maldiney und sein Verständnis der Psychose », in Leben in lebendigen Fragen. Perspektiven im Spannungsverhältnis der Geisteswissenschaften, éd. par C. Pasqualin,F. Neufeld, A. K. Rønhede et S. Wu, en préparation (« La vulnérabilité comme dynamique et risque pour la vie humaine : Maldiney et sa compréhension de la psychose »).
  • 非显现性和图像:论梅洛-庞蒂、马尔蒂尼、列维纳斯和海德格尔思想中的镜子、形式、踪迹和肖像》(Traduction en chinois de : « The Non-apparent and the Image. On the Ethical Implications of Mirrors, Forms, Traces and Portraits in Merleau-Ponty, Maldiney, Levinas and Heidegger »), Journal of Tongji University, à paraître (2020).
  • « Dans les filets du néant : le fond, le possible et l’image dans les Âges du mondeet l’Écrit sur la libertéde Schelling », in Lire les Âges du monde de Schelling, éd. parP. Cerutti, Paris, Vrin, à paraître (2020).
  • « Vom Grund zum Bösen : Heidegger im Kielwasser Schellings », in Sein, Grund, Ungrund –Schellings Bedeutung für das Denken Heideggers, éd. parA.Rojas Jiménez, P. Schwab, Freiburg, Karl Alber, à paraître (2020)(« Du fond au mal : Heidegger dans le sillage de Schelling »)
  • « L’extase, épreuve du sujet : de Schelling à Heidegger et Maldiney », in Actes du colloque « Extase –histoire et enjeux d’un concept d’expérience », éd. par M. Galland-Szymkowiak, M. Olivero, à paraître (2020)
  • « Heidegger’s Reading of Schelling and Hegel : Subjectivity and Finitude », in The Palgrave Handbook of German Idealism and Existentialism(avec Lucian Ionel),éd. par J. Stewart, Londres, Palgrave Macmillan, à paraître (2020)
  • « “L’esthétique elle aussi est une éthique” : la puissance créative de l’image comme force éthique », in Transformations de l’image. Les images et l’ethos de l’existence, éd. par S. Gourdain, L. Van Eynde,Milan, Mimésis, à paraître (2020).
  • « Le retrait, la dissimulation et l’inapparent : vers une phénoménologie de l’image ? », in Heidegger aujourd’hui. Actualité et postérité de sa pensée de l’événement, éd. par S.-J. Arrien, C. Sommer, Paris, Hermann(Rue de la Sorbonne), à paraître (2020).
  • « Du pouvoir-impouvoir à l’u-topos imageant : le possible selon Heidegger, Maldiney et Cézanne », in Repenser le possible : l’imagination, l’histoire, l’utopie, dir. par A. Dumont, Paris, Kimé,p. 161-187, 2019.
  • « Eigentlichkeit »,in Heidegger-Lexikon, éd. par G. Figal, Berlin, Walter de Gruyter, à paraître (2020)(« propriété »).
  • « Le retrait de l’Ereignis, ouverture à l’im-possible »,in Lire les Beiträge zur Philosophiede Heidegger, éd. par A. Schnell, Paris, Hermann, 2017, p. 179-196.
  • « Das Leben der Identität : Zur Wandlung des Systems in Schellings Freiheitsschriftund Stuttgarter Privatvorlesungen », in Natur, System und Anthropologie. Zum 200. Jubiläum von Schellings Stuttgarter Privatvorlesungen, éd. par L. Hühn, P. Schwab, Freiburg, Karl Alber, 2014, p. 81-101(« La vie de l’identité :surla transformation du système dans l’Écrit sur la libertéet lesConférences de Stuttgartde Schelling »).
  • « La pensée, expérience de l’impensable », in Qu’appelle-t-on la pensée ? Le philosopher heideggérien, éd. par C. Perrin, Bucarest, Zeta Books, 2014, p. 214-245.
  • « Heidegger : Qu’est-ce, au fond, la vérité ? » in La vérité, auteur par auteur(Culture générale. Prépas commerciales ECE/ECS. Concours 2015), éd. parU. Batini, G. Tonning, Paris, Ellipses, 2014, p. 157-168.