Séminaire « Conflits d’interprétation dans la littérature allemande »

Jan Steen - Kartenspiel Streit . ca. 1664/65

 

Séminaire « Conflits d’interprétation dans la littérature allemande »

 

Organisation : Clément Fradin (ATER à l’université Paris-8) et Michael Woll (Post-doc, Transferts Culturels)

Argument :

La discussion sur le sens des œuvres est marquée par des conflits dont les dynamiques tiennent autant à des problèmes d’ordre philologiques ou textuels qu’aux grands mouvements de théorie littéraire et aux figures de proue de ces derniers, les interprètes tenant alors lieu des interprétations. La conflictualité peut donc n’apparaître que comme un résultat de phénomènes extérieurs aux textes eux-mêmes ; elle n’intéresserait alors que l’histoire de la science ou la théorie littéraire, renforçant éventuellement un pessimisme interprétatif ou une vision relativiste du sens des textes. Si le statut épistémique ou la productivité de ces conflits d’interprétation a été soulignée par ailleurs dans des travaux relevant de ces deux disciplines, ils demeurent un enjeu central dans la construction et la définition d’une herméneutique littéraire en actes.

À partir de conflits d’interprétation exemplaires, ayant pour objet des textes de la littérature allemande depuis Goethe jusqu’à Celan, ce séminaire entend remettre en débat cette notion centrale des études littéraires.

 

Programme :

Vendredi 3 décembre (matin et après-midi) : en ligne

  • 10h-12h : Werner Wögerbauer (Nantes) : « Migration d’une virgule. Enjeux de ponctuation et d’interprétation dans ‘‘Offenbar Gehemnis’’ de Goethe »

    14h-16h : Michael Woll (Paris) : « Streitobjekt Heine ? Interpretationskonflikte in « Die Nordsee« II.1 »

 Le lien de connexion pour cette journée peut être obtenu sur simple demande auprès des organisateurs.

 

Jeudi 10 mars  (après-midi, salle Paul Langevin, 29 rue d’Ulm)

  • 14h30-16h30 : Mandana Covindassamy (Paris) : « Dans l’ombre de Peter Schlemihl »

 

 Vendredi 11 mars (matin et après-midi, salle Lettres 1, 45 rue d’Ulm)

  • 10h-12h : Clément Fradin (Paris) : « Comment trancher le conflit des interprétations ? Le cas de Der Sandmann de E. T. A. Hoffmann »

    14h30-16h30 : Solange Lucas (Nantes / Osnabrück) : « Le récit Eine kleine Frau (1924) de Franz Kafka et les lectures sociologiques récentes de la critique française : enjeux méthodologiques »

 

Jeudi 9 juin (après-midi, Maison Heinrich Heine)

  • 14h30-16h30 : Christoph König (Osnabrück) : « Lektüren und Geltung – Jean Bollack über Hofmannsthal als Interpret der Tragödien des Sophokles »

 

Vendredi 10 juin (matin et après-midi) : Maison Heinrich Heine

  • 10h-12h : Tim Schünemann (Osnabrück) : « Jean Bollack und Jacques Derrida im Jahr 1986 – Zum Konflikt um ›Schibboleth‹ »
    14h30-16h30 : Na Schädlich (Erlangen) : « Der ›deutsche Symbolimsus‹. Ein lyrikgeschichtlicher Begriff revisited »

 

Contact :

Clément Fradin

Michael Woll